Assassin’s Creed : une saga à succès


Assassin's creed un monde brutal

 

 

 

Assassin’s Creed Unity : « Paris, 1789. Toute la ville est plongée dans le chaos et la terreur ! » Avec cette simple phrase, vous voilà plongée dans l’univers du dernier opus d’Ubi Soft. Vous allez traverser la Révolution Française entre 1789 et 1794 en incarnant Arno. Vous allez vite constater que la ville grouille de vie et pour la première fois depuis 2007, vous pouvez jouer en mode coopération jusqu’à 3 joueurs.

Que de chemin parcouru pour la petite PME devenu multinationale !

En 2011, la petite société bretonne né en 1986 à Carentoir a bien grandi. Elle est présente dans vingt-six pays et compte plus de 6 000 salariés. Elle a surtout écoulé plus de 500 millions jeux vidéo à travers le monde. Du Made in France qui dépassé les frontières et surtout une reconnaissance de notre savoir-faire dans le vaste monde du gaming.

La genèse Assassin’s Creed

L’idée de l’histoire tire son origine d’un précédent succès des années 90, Prince Of Persia avec Patrice Desilets à la tête du projet. En effet, l’éditeur de jeux avait souhaité remettre au goût du jour la franchise qui avait fait les bonheurs des utilisateurs d’Amiga ou bien encore Atari. Mais, le succès du jeu n’est pas à la hauteur des attentes et c’est à partir d’une lecture que le jeu va jaillir de son cerveau. Ce livre traitait des « Hashashins » en Syrie, secte qui exista entre le XI et le XIIIème siècle.

C’est donc à travers un homme de l’ombre et dans l’inclusion dans une société secrète que le joueur va évoluer. Si au départ, l’éditeur avait voulu prolonger la licence Prince of Persia, le personnage de l’Assassin fait progressivement son chemin avec « Prince of Persia : Assassin ».

Dans le même temps, le personnage va se retrouver dans un univers historique et hyper réaliste. Ainsi, dans le premier épisode, le joueur se retrouve plongé en l’an 1190 au temps de la troisième croisade à Jérusalem et à Damas. C’est surtout l’occasion de se retrouver dans un vaste monde ouvert où le héros peut se promener librement. Autre caractéristique du gameplay est le voyage à travers le temps pendant le jeu. C’est la naissance du concept de l’Animus. Théorie qui suppose que nos souvenirs historiques de nos prédécesseurs sont inscrits dans nos gènes. Aussi, une machine est capable de refaire revivre ces « souvenirs ». L’idée générale des auteurs est que la notion d’espace et de temps ne devient plus un souci pour créer des univers différents lors de chaque sorti du jeu. C’est la naissance d’une franchise.

Pour le premier épisode de la saga, c’est près de 200 personnes qui vont être mobilisé. Ce chiffre ne va jamais cesser de croître au fur et à mesure des sorties.

Avant même sa sortie en 2007, Ubi Soft avait réussi à créer le buzz autour du jeu. En effet, avec cette saga historique où chacun peut découvrir les moindres recoins, c’est à l’époque une idée originale. Assassin’s Creed sort dans un contexte où la Xbox 360 de Microsoft et la Playstation 3 de Sony arrivent sur le marché. Malgré plus de 9 millions d’exemplaires écoulés, le jeu est critiqué pour sa répétitivité et sa durée de vie limitée.

Toutefois, le deuxième volet va balayer les critiques. C’est peu dire que la pression n’était pas sur les épaules de l’éditeur. L’ambition était bel et bien de proposer un jeu totalement abouti. Ce sera un succès commercial avec plus de 10 millions de jeux vendus.

Aujourd’hui, c’est Jean Guesdon qui est à la barre de la franchise mais également une productrice de talent va rejoindre l’équipe, Jade Raymond. Une femme dans un univers ultra dominé par les hommes cela fait du bien. D’autant que sa patte ne va pas passer inaperçu. Malheureusement, elle va quitter l’aventure en octobre 2014 pour des raisons professionnelles. C’est une femme qui a pour leitmotiv le challenge professionnel.

En 2010, Assassin’s Creed Brotherhood

En 2011, Assassin’s Creed Revelation et c’est également l’année de départ de Patrice Desilets.

En 2012, Assassin’s Creed III est écoulée à plus de 12 millions d’exemplaires et surtout plus de 600 personnes à son chevet.

En 2013, avec Assassin’s Creed Black Flag, le joueur est transporté dans l’univers de la piraterie du début du XVIIIème siècle. Il incarne Edward Kenway et part pour un voyage au Bahamas et en Jamaïque. Il ira à la rencontre de Barbe Noire, Bartholomew Roberts ou encore Jack Rackham.

Assassin's Creed UnityEn 2014, Assassin’s Creed Unity nous envoie au temps de la Révolution Française entre 1789 et 1794. Le joueur incarne Arno qui a pour quête de retrouver le meurtrier d’un être cher et se retrouver intégrer dans la confrérie des Assassins. Ces derniers ont la dent dure contre les Templiers ! Le personnage va aller à la rencontre de personnages qui ont fait l’histoire de la Révolution Française : Mirabeau, Robespierre, Philippe IV de France et même Napoléon Bonaparte ! C’est un véritable travail historique qui est réalisé par les 9 studios à travers le monde et les centaines de personnes qui ont contribué à sa naissance. Ce jeu est sorti sur les consoles de nouvelle génération avec une refonte complète de modes de navigation, de combat et de furtivité. Autre innovation, le personnage peut évoluer rentrer et sortir de maisons sans attente de chargement.

Je me suis attaché à la jolie Elise et quand j’ai su que c’était les traits et la voix de Catherine Bérubé j’ai été conquis. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a un sacré tempérament dans ce jeu. Je la trouve même moins timoré qu’Arno car elle se pose moins de questions. Il faudra la réinviter au cas où quelqu’un voudrait relayer mon appel…

Dernière actualité en date, Ubisoft impose sa licence Assassin sur smartphone et tablette avec Assassin’s Creed Pirate. Disponible sur App Store et PlayStore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s